Vélo

Comment éviter de salir la carrosserie des autos qui nous percutent

La semaine dernière, j’ai publié un article sur le port du casque obligatoire. Vous pouvez le retrouver ici si vous ne l’avez pas lu.

On avait vu que cette solution n’était pas pertinente pour améliorer la sécurité des cyclistes. Je vous avais promis des solutions alternatives pour préserver nos vies d’usagers vulnérables (ou éviter de salir la carrosserie des autos qui nous percuteraient). Les voici :

« Cyclistes, brillons ! » ou rendre visible l’invisible

Commençons, par nous cyclistes. Je l’ai dit la semaine dernière le casque nous protège des chocs à la tête, pas des accidents.

Avec l’hiver et la météo pourrie, sans équipement approprié, nous avons vite fait de nous transformer en ninjas, des masses sombres qui déboulent sans prévenir. Début novembre, la FUB a mené l’opération « Cyclistes, brillez » pour sensibiliser les usagers de la bicyclette aux équipements indispensables en ce moment pour être vus. Il existe deux types d’équipements complémentaires :

  • L’éclairage actif : une lampe blanche à l’avant, une lampe rouge à l’arrière. Le top du top, c’est les lampes alimentées par dynamo avec accumulateur (qui ne s’éteigne pas au premier stop ou feu rouge). Il en existe aussi des petites assez puissantes, rechargeables par USB qui coûtent quelques euros et peuvent vous sauver la vie. Personnellement, mon trajet se déroule en intégralité en milieu urbain, éclairé. Je mets donc ma lampe avant en mode clignotant dans les zones à fort trafic ou fixe pour faible trafic et ma lampe arrière en clignotant. Je complète avec une lumière rouge clignotante moins puissante intégrée à l’arrière de mon casque. Je sais qu’il y a débat sur le fait de faire clignoter la lampe, en témoigne les réponses au sondage que j’ai posté sur Twitter hier (merci aux répondants):

Personnellement, je préfère avoir l’air d’un arbre de Noël que finir entre 4 planches en sapin.

  • L’éclairage passif : les accessoires retro-réfléchissants. Il en existe de différentes sortes. (Bandes réfléchissantes, gilets jaunes). Pour rappel, les accessoires réfléchissants sont obligatoires sur les roues et les pédales. Le gilet est obligatoire, hors agglomération la nuit.

Il existe aussi d’autres accessoires qui peuvent être intéressants ou pas selon vos habitudes :

  • La bande cyclable virtuelle. Je ne l’ai pas testée moi-même mais j’ai déjà croisé des cyclistes l’utilisant et j’ai été plutôt impressionné. L’efficacité du système repose principalement sur l’effet de surprise.

Source: weelz.fr

  • Le spray réfléchissant. C’est une technologie que semblent affectionner les firmes automobiles, mais je pense qu’elle vaut la peine d’être testée. Vous avez peut-être vu passer cette vidéo de la marque Volvo.

MISE À JOUR: Je l’ai finalement testé et je ne suis plus aussi enthousiaste.

Quoiqu’il en soit, un cycliste vivant est un cycliste bien visible et ça c’est notre responsabilité.

Sensibiliser notre entourage automobiliste aux bons usages des aménagements cyclables existants :

Si certains automobilistes prennent les bandes cyclables pour des arrêts minutes (les fameux #GCUM, la majorité peut avoir un comportement dangereux pour les cyclistes sans en avoir conscience. Quelques mesures ont été prises par la Sécurité Routière sans être suffisamment médiatisées et méritent de notre part un travail de pédagogie :

En 2016, de nouvelles questions ont été ajoutées à l’examen du code de la route. Notre ami Pierre Chasseray (ENCORE LUI !) ironisait sur l’une d’entre elles et pourtant elle pourrait éviter nombre d’accidents si elle était appliquée : « Avec quelle main dois-je ouvrir la porte de ma voiture : gauche ou droite ? ». A première vue, cela paraît absurde. Pourtant, vous ferez le test vous-mêmes si vous êtes automobilistes. Lorsque vous êtes garés sur le côté de la route, ouvrez votre portière de la main droite. Cela vous oblige à vérifier votre angle mort et vous permet de voir si un cycliste arrive. Je suis prêt à parier qu’à chaque fois que j’ai dû m’écarter en urgence de la bande cyclable pour éviter une portière, le conducteur·rice avait ouvert de la main gauche.

On appelle ça, ouvrir la portière à la hollandaise.


Parlez aussi des sas vélo, ils sont encore trop méconnus des automobilistes et pour autant, ils évitent bien des problèmes d’angle mort. Pour rappel, s’arrêter avec son auto sur le sas vélo, c’est 90€ d’amende et 4 points en moins.

Quoiqu’il en soit, soyez patients, pédagogues avec vos proches. C’est normal d’être en colère face aux dangers auxquels on est exposé tous les jours. Mais il est aussi important de montrer qu’être à vélo au quotidien, c’est plutôt chouette. C’est bon pour la santé (les bénéfices sont très supérieurs aux risques encourus), c’est plaisant. Le bonheur d’être à vélo, c’est pour moi, un des arguments les plus convaincants.

Des aménagements ! Des aménagements !

Les pouvoirs publics ont aussi leur responsabilité. C’est pourquoi notre rôle de citoyen est de les interpeller pour qu’ils prennent sérieusement en compte les cyclistes dans leurs aménagements. La majorité des agglomérations se dotent de Plans de Déplacements Urbains (PDU), des démarches de planification des aménagements sur 10 ans. Ces documents sont un bon moyen de réfléchir à des aménagements cyclables cohérents à l’échelle d’un territoire.

Pour illustrer mon propos, j’ai envie de prendre un exemple : les ronds-points, carrefours de l’enfer pour les cyclistes. Quiconque en a déjà emprunté en ville à l’heure de pointe sait de quoi je parle.

Le 29 novembre dernier, au matin, le collectif Mon vélo est une vie préparait un happening devant l’Assemblée Nationale pour dénoncer l’augmentation du nombre de cyclistes tués sur les routes. Au moment, le plus grand giratoire de France, la place de l’Étoile, était le théâtre de ce que Le Parisien a malhabilement qualifié de « hasard dramatique » : un automobiliste a mortellement percuté une jeune cycliste avec son fourgon (on reparlera dans un prochain article du traitement de ce genre d’événements par les médias, et plus largement de la responsabilité de ceux-ci dans les rapports tendus en cyclistes et automobilistes).

Quand je suis tombé sur l’article du Parisien, ma première réaction a été de la tristesse pour la victime et pour sa famille. Ma seconde réaction a été de la colère face à cet énième accident mortel dans un rond-point.

Je vous ai parlé la semaine dernière du grand-rond point que j’emprunte au quotidien. Il compte 5 branches sans compter les avenues séparées par des terre-pleins. Mon instinct de survie y est très sollicité. Pourtant, un « aménagement » cyclable est bien présent : une affreuse bande cyclable intégrée au rond-point que bien des automobilistes ne respectent pas, alors que le code de la route les y oblige. C’est pour moi, un exemple de ce qu’il ne faut plus faire. On ne peut plus se contenter de ce genre de coup de peinture au sol que les usagers ne savent pas appréhender.

D’autres solutions existent, et sont encore trop peu appliquées notre pays. Elles sont pourtant courantes en Suède (coucou Malmö), au Danemark ou encore aux Pays-Bas comme on peut le voir dans ce tweet :

Cette solution, lourde en terme de travaux j’en conviens, n’est qu’une parmi tant d’autres. Elle convient à certains endroits, pas à d’autres. Personne ne détient seul la clé du bon aménagement cyclable. C’est par l’écoute et l’implication des usagers que l’on rendra nos villes plus cyclables. Un peu partout en France, des associations font un travail formidable de communications auprès des élus et des usagers. Je pense entre autres à l’opération « Circulez » de l’association annécienne Roule & co. Il s’agit d’un recensement participatif des points noirs cyclables. C’est un outil très intéressant dans le dialogue avec la collectivité locale.

Certaines villes prennent sérieusement le taureau par le guidon comme la ville de Rennes qui a édité l’an dernier un guide technique des aménagements cyclables.

Alors si vous voulez vous aussi, pesez dans la balance, écrivez à vos élus locaux ou rapprochez-vous des associations d’usagers de la bicyclette, il y en a 268 en France donc sûrement une près de chez vous.

Une seule solution, la Vélorution!

Enfin, je terminerai sur une note mobilisatrice : un des meilleurs moyens de renforcer la sécurité des cyclistes, c’est le nombre. Selon la « loi de Smeed », du nom d’un statisticien anglais, plus les automobilistes sont nombreux, moins ils ont d’accidents. Or, des études menées à partir de statistiques sur des villes californiennes, danoises et européennes ont prouvé que cette loi est valable pour les cyclistes. Selon le chercheur Peter Jacobsen (cité par Frédéric Héran p°77), si on double le nombre de cyclistes, le risque d’accident par kilomètre parcouru baisse de 34 %. Au contraire, si ce nombre est réduit de moitié, le risque d’accident augmente de 52 %.

Amsterdam et Copenhague, capitales mondiales du cyclotidien, sont aussi les villes où l’on meure le moins à vélo.

Conclusion, prenez vos vélos, plus nombreux nous serons, plus sûres les rues seront. Les automobilistes seront plus habitués à notre présence et les pouvoirs publics nous prendront au sérieux. C’est un cercle vertueux.

L’heure de la Vélorution a sonné, mes amis !

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux, ça aide le blog à se faire connaître et moi, ça m’encourage !

Sources :

AFP, Par Rédaction Europe1.fr avec, and Rédaction Europe1.fr. “Nouvel Examen Du Code De La Route : ‘40 Millions D’automobilistes’ Monte Au Créneau.” Europe1. Fr, www.europe1.fr/societe/nouvel-examen-du-code-de-la-route-40-millions-dautomobilistes-monte-au-creneau-2748920 .

CADEAU, Xavier. “Newton Star Trace Votre Piste Cyclable Personnelle.” Weelz.fr, 10 Feb. 2017, www.weelz.fr/fr/newton-star-eclairage-piste-cyclable/ .

C.B. “Paris : Une Jeune Cycliste Décède Place De L’Etoile.” Leparisien.fr, LeParisien.fr, 29 Nov. 2017, www.leparisien.fr/paris-75008/paris-une-jeune-cycliste-decede-place-de-l-etoile-29-11-2017-7423206.php#xtor=AD-1481423553.

FUB, “Associations Membres Du Réseau FUB.” Fédération Française Des Usagers De La Bicyclette, www.fub.fr/reseau-fub/membres

FUB “Campagne FUB ‘Cyclistes, Brillez !”.” Fédération Française Des Usagers De La Bicyclette, www.fub.fr/agenda/campagne-fub-cyclistes-brillez .

Héran Frédéric. Le Retour De La Bicyclette : Une Histoire Des déplacements Urbains En Euope, De 1817 à 2050. La Découverte, 2015.

Legifrance – Le Service Public De L’accès Au Droit.” Légifrance, Le Service Public De L’accès Au Droit – Accueil, www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006074228&idArticle=LEGIARTI000019277033.

MMA Assurances, “Les sas vélos, un emplacement à respecter pour garantir la sécurité des cyclistes.” Prévention Routière, Sécurité Routière – MMA Assurances – Zérotracas, www.zerotracas.mma/news/5731/les-sas-velos-un-emplacement-a-respecter-pour-garantir-la-securite-des-cyclistes.htm.

Nevez. Rayons D’Action, www.rayonsdaction.org/un-nouveau-guide-pour-de-meilleurs-amenagements-cyclables

Ogden, Lesley Evans. “Cycling in Cities: the Search for the World’s Most Bike-Friendly Metropolis.” The Guardian, Guardian News and Media, 4 Mar. 2014, www.theguardian.com/cities/bike-blog/2014/mar/04/cycling-cities-search-bike-friendly-metropolis.

Republic of Design. “The Ease of a Dutch Protected Roundabout to Keep All Traffic Moving Safely and Efficiently Pic.twitter.com/t6qRKMcsVS.” Twitter, Twitter, 27 Aug. 2017, http://twitter.com/rep_of_design/status/901913238723584000

Roule & Co.” Circulez ! | Roule & Co, www.roule-co.org/comment-circuler-en-ville/ .

    3 Comments

  1. Bonjour.
    Bel article j ajouterai simplement que pour que les autres usagers nous respectent nous cyclistes, velotaffeur, faudrait déjà que nous respections le code de la route .
    Combien j en vois griller les feux, ou les contourner en passant à fond par les trottoirs….je sais j en faisais partie ….mais j ai réalisé que mon comportement n arrangerait pas les choses et me mettait en danger ( même avec mon casque vise sur la tête et mes lumières clignotantes et fixes 😋)
    Tout aménagement aussi bon soit il n arrangera rien si on ne respecte pas les règles .

    Aussi et ça je suis pas certain que ce soit une bonne idée, mais ça fait du bien . je me permets sur les trajets quotidien de “déregler” les rétro des voitures garées sur la bande cyclable histoire de remettre les pendules à l heure …
    Bonne soirée et attention sur la route !

    Répondre

    • Merci pour ton commentaire très intéressant. Je ferai prochainement un article sur le sujet. Je ferai probablement un appel à témoignages. Ca sera l’occasion d’en reparler! 🙂

      Répondre

  2. Hello, je viens de découvrir ton blog, et je le trouve très intéressant 🙂

    Je suis également cycliste quotidienne, en 100% urbain, et je suis de plus en plus fatiguée des comportements des usagers voitures ! Les vélos ne sont pas respectés, et personne ne laisse les sas vélos vacants pour eux ! Je suis à Caen, et le réseau de pistes cyclables est défaillant et la majeur partie du temps, je l’évite. le pire que j’ai vu c’est la piste le long du trottoir dans un rond point : il faut passer 6 passages “vélo” pour en faire le tour, et tenter de survivre à cela !

    Je suis d’accord avec le commentaire précédent : les cyclistes souffrent d’une mauvaise réputation à cause d’un grand nombre d’incivilité et à chaque fois que je parle vélo avec quelqu’un c’est toujours cet argument qui ressort : les vélos vont n’importe quoi sur la route 🙁

    pffff… pas facile d’avoir un mode de vie écolo de nos jours 🙁

    bonne journée !

    Répondre

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.