Vélo

J’ai testé pour vous… le spray réfléchissant pour vélo

En tant que cycliste urbain, donc intrinsèquement préoccupé par ma sécurité, je suis toujours attentif à la visibilité. On le sait, être vu des usagers motorisés, c’est la plus grosse partie du boulot quand on ne veut pas se faire accrocher, voire envoyer dans le décor par un pare-choc avant (restent les automobilistes trop occupés sur leur portable). En me promenant sur internet, il y a quelques mois, je suis tombé sur cette vidéo de la marque automobile Volvo, présentant un spray réfléchissant qui a piqué ma curiosité.


À grands renforts d’effets de lumière, on y voit un cycliste faire du BMX en ville après avoir aspergé son vélo et ses vêtements du fameux spray magique. À la fin du spot publicitaire, on voit une voiture qui s’arrête juste avant de percuter le cycliste. Celui-ci venant de la droite, on peut imaginer qu’elle s’apprêtait à lui griller la priorité. Venant d’une marque de voiture, laisser penser que l’automobiliste peut être en faute est assez rare pour être souligné (coucou Citroën France).

J’ai cherché quelques infos sur internet mais j’ai voulu vérifier par moi-même ce que valait vraiment ce produit quasi-miraculeux à en croire la vidéo.

Première étape: appliquer le produit

J’ai donc commandé une bombe de spray réfléchissant Michelin pour me faire ma propre opinion.

D’abord, je me suis plongé dans la notice sur la bouteille pour faire les choses correctement. Après nettoyage du vélo (il faut appliquer sur une surface propre et sèche), qui n’a pas fait de mal, j’ai appliqué le spray sur le cadre et les roues.

L’application est assez simple mais ne comptez pas utiliser la bombe pour un autre vélo. Il vous restera éventuellement un peu de spray pour un accessoire (si vous êtes aventureux, personnellement, je n’en mettrai pas sur mes vêtements).

Application du produit

Le temps de séchage est estimé à 5 minutes pour la surface et 24 heures à coeur. J’ai pu utiliser mon vélo une petite heure après sans aspect collant. Si vous utilisez votre vélo tous les jours, je vous recommande de faire ça le week-end ou en fin de journée pour laisser un bon temps de séchage.

Alors, ça donne quoi, ça réfléchit?

Au niveau visuel, on ne voit presque rien de loin. De près en revanche, il y a clairement un aspect granuleux. A priori, si la composition du spray Michelin est la même que pour celui de Volvo, il contiendrait des micro billes de verre. C’est un point important si vous êtes attachés à l’aspect du cadre de votre vélo. Je vélotaffe avec mon vieux VTT qui en a vu d’autres. Sur un vélo plus onéreux, j’aurais peut-être hésité.

Au niveau de mes sensations sur le vélo, ça n’a rien changé, si ce n’est un freinage un peu moins efficace les premiers kilomètres en raison de la présence du spray sur les pistes de freinage mais ça a vite disparu.

Maintenant, penchons-nous sur ce qui nous intéresse le plus: ce produit remplit-il sa promesse? Est-il vraiment réfléchissant?

En utilisant le flash de l’appareil photo ou du téléphone portable, la réponse est oui. Très clairement comme en témoigne les photos ci-dessous, prises par mon amoureuse.

Néanmoins, il faut nuancer ce qu’on peut voir ci-dessus. Les feux de croisement d’une voiture sont moins puissants qu’un flash d’appareil photo. Lors de mes tests en ville, en zone éclairée, l’aspect réfléchissant m’est apparu nettement moins évident.

En zone éclairée, l’augmentation de la visibilité est loin d’être évident

Et sur la longueur?

Après un mois d’utilisation, je peux en tirer un premier bilan :

Au niveau de la tenue du produit, ça n’a pas bougé (si ce n’est sur les points de contact avec mon cadenas, là le produit est parti). Sur ce point, la promesse est tenue.

Concernant la sécurité, c’est là que le bât blesse. J’ai la sensation que le produit m’est totalement inutile. J’évolue en agglomération éclairée. L’amélioration de ma visibilité n’est pas significative. Mes brassards fluorescents sont beaucoup plus efficaces. Je me fais autant griller la priorité sur les ronds-points qu’avant. J’ai autant de frayeurs qu’avant. À chaque fois que j’ai échappé à l’accident, ce n’est pas grâce au spray, c’est grâce à ma propre vigilance.

Point positif, on me double de moins près qu’avant. Mais, ça n’a rien à voir avec le spray. J’ai en effet installé un écarteur de danger le même jour, et ça fait une vraie différence. Je vous accorde que la raquette orange, c’est moins glamour que le spray qui brille dans les phares des voitures, mais c’est efficace.

Un bilan plus qu’en demi-teinte

Conclusion: le spray réfléchissant n’apporte rien au cycliste urbain évoluant en agglomération sur des axes éclairés. Peut-être qu’hors agglomération, là où les automobilistes utilisent leurs feux de route, il serait efficace. Mais dans ce cas, le code de la route oblige les cyclistes à porter un gilet réfléchissant. Le spray ne peut donc remplacer ni le gilet, ni les catadioptres. À vous de voir si ce produit apporterait une plus-value à votre trajet quotidien.

Le modèle testé, commercialisé par Michelin, me paraît être le plus facile à se procurer en France. Je l’ai acheté sur le site Le Cyclo.com. La livraison a été rapide, conforme à ce que j’avais commandé. J’ai apprécié le petit autocollant réfléchissant offert, il est allé agrémenter mon sac à dos.

Vous pouvez également le trouver dans les magasins Feu Vert

La peinture pour cyclistes ou pour les automobilistes?

Depuis le début de cet article, j’ai cité trois marques spécialisées dans l’automobile, Volvo, Michelin et Feu Vert. Pour un produit qui ne remplace pas les dispositifs de sécurité obligatoires sur les vélos, vous ne trouvez pas que ça sent l’entourloupe? Comment se fait-il que des firmes automobiles soient si enclines à fabriquer, promouvoir et commercialiser ce produit?

En fait, après le test de ce produit et mûre réflexion sur sa provenance et sa promotion, j’ai un peu la sensation d’avoir filé 16,99€ à une entreprise spécialiste de l’automobile, juste pour lui faire plaisir. En effet, il s’agit encore d’un énième dispositif visant à détourner la responsabilité des automobilistes dans les accidents vers les cyclistes qui ne seraient “pas assez visibles”. Car le spray réfléchissant ne vous protège pas vous, il protège et rassure encore et toujours l’automobiliste. Et pendant ce temps, on ne parle pas du fond du problème, des priorités grillées, de l’envahissement de nos villes par les autos, des infrastructures cyclables absentes, non adaptés ou non respectées par les usagers motorisés.

Quand le cycliste pointe le danger, l’automobiliste regarde son portable

Ce point de vue a été conforté par l’initiative de Michael Colville-Andersen.Le fondateur et patron de l’agence de design urbain Copenhagenize, a lancé une pétition un brin ironique à l’adresse de Volvo dans laquelle il demande à la firme de commencer par appliquer son joli spray sur ses véhicules. Il propose plusieurs mesures au constructeur suédois: afficher des messages de prévention sur ses voitures à l’image de ceux qu’on trouve sur les paquets de cigarettes, produire et promouvoir des casques pour les occupants de leurs véhicules.

Pour Michael Colville-Andersen, la Life Paint de Volvo est un écran de fumée. Elle rejette la faute sur les victimes (cyclistes ou piétons) au lieu de regarder en face la responsabilité des automobilistes impliqués.

Finalement, au regard de tout cela, j’ai changé d’avis. Vous vous souvenez l’automobiliste qui évite de justesse le cycliste à la fin du spot de Volvo. En réalité, sa responsabilité n’est pas du tout soulignée. Au contraire, grâce à la belle peinture du cycliste, il a pu l’éviter. Sans cela, ça aurait encore été de la faute du cycliste, pas assez visible. Pas de l’automobiliste sur le point de lui griller la priorité et de le percuter.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux, ça aide le blog à se faire connaître et moi, ça m’encourage ! Laissez-moi un commentaire si vous avez des questions, des remarques ou si vous avez testé vous-même un produit semblable.

    4 Comments

  1. Bon ben ok en plus de pourir le cadre ça m a pas l air top ..
    Par contre maintenant j ai bien vu ta monture et la chercherai sur les trajets pour te faire signe 🚵

    Répondre

  2. Merci pour ton analyse. j’ai vu un tout petit article avec une photo à l’appui dans le magazine harmonie- santé envoyé par la mutuelle complémentaire et je me posais la question sur ce produit “miracle”. Je fais du vélo et de la trottinette en ville mais si avec les lumières de la ville on n’est pas plus visible, aucun intérêt. Sans compter le coùt puisque le produit ne reste pas.
    Merci d’avoir testé et d’avoir fait cette analyse pour les cyclistes comme nous.

    Répondre

  3. Justement je cherchais un avis sur ce spray trouvant le principe intéressant, ton article m’a convaincu … je ne vais pas le prendre 🙂

    Répondre

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.